fbpx

Cycle féminin en médecine chinoise 

Cycle menstruel en médecine chinoise 

La femme évolue selon un cycle de 7 ans et c’est l’essence du rein qui  le contrôle :
– à 7 ans, la petite fille  a ses dents permanentes, ses cheveux se développent, le qi du rein est en plénitude.
– à 14 ans, son cycle commence, elle a ses règles, et peut concevoir.
– à 21 ans, le corps s’épanouit, il y a une plénitude dans le fonctionnement de son cycle.  Les dents de sagesse apparaissent et le qi du rein est fort.
– à 35 ans, il y a une diminution du yang et Jing des reins, ce qui entraîne une diminution de production du sang et du qi. Par la diminution du yang de la rate, les muscles commencent à s’atrophiés et les rides apparaissent ( car la rate gouverne les muscles).

–    à 42 ans, le yang s’épuise un peu plus et les cheveux blanchissent
–    à 49 ans, le qi, l’essence et le yang des reins s’effondrent donc les menstruations s’arrêtent. C’est la ménopause.

La fécondité de la femme est faite de cycles. Pour la médecine chinoise, le cycle menstruel s’étale sur 28 jours, tout comme le cycle lunaire. Se déroulant sur quatre phases, il est dominé par l’équilibre entre le Qi et le Sang et le yin et le yang. Trois organes sont aussi directement concernés : le Rein, le Foie et la Rate. Un déséquilibre énergétique causera alors des troubles menstruels tels que : douleurs lors des règles, retard, règles peu ou trop abondantes…

Le cycle féminin en médecine occidentale : 

Il dure environ 28 jours et se divise en deux phases : la phase folliculaire et la phase lutéale. 

La phase folliculaire : du 1er au 14e jour

Elle commence le premier jour des règles. Le sang et la muqueuse utérine sont éliminés car il n’y a pas eu fécondation, ensuite sous l’effet des hormones œstrogènes, la muqueuse utérine s’épaissie pour recevoir l’ovule.
Pendant ce temps, l’hormone FSH, stimule le développement des follicules à l ‘intérieur de l’ovaire.
L’augmentation du taux d’œstrogènes, entraîne un pic d’hormone LH, qui déclenche l’ovulation au 14e jour. L’ovaire libère l’ovule, dans les trompes de Fallope. 

La phase lutéale : du 14e au 28e jour.

L’ovule va vers l ‘utérus et peut alors être fécondé pendant 3 à 5 jours. L’ovule produit une nouvelle hormone, la progestérone, qui prépare la muqueuse utérine à la fécondation.
Si l’ovule n’est pas fécondé, il se dégénère et les taux de progestérone et d’œstrogènes chutent et les règles apparaissent.

Et en médecine chinoise ? 

En médecine chinoise le cycle est influencé par la qualité et la quantité du qi et du sang, les énergies yin et yang, il est en lien direct avec les merveilleux vaisseaux Ren Mai et Chong Mai, et le fonctionnement de certains organes, plus particulièrement la rate, le foie, les reins et le cœur.

De plus certaines tensions émotionnelles, les climats et l’hygiène de vie peuvent le perturber.

Le cycle féminin dure environ 28 jours et se déroule en 4 phases. Durant ses 4 phases, il y a un équilibre entre de yin et le yang, le qi et le sang.

Les quatre phases du cycle

1 : elle commence à la fin des règles. C’est une phase yin. Le corps doit reconstituer du Sang. On dit que le Qi mobilise le Sang. 

2.  le Qi monte et entraine avec lui le Sang. A la fin de la deuxième phase, le yin atteint son paroxysme et se transforme en yang, c’est le moment de l’ovulation. 

3. c’est une phase yang.  Le Qi est en plénitude, tout comme le volume de Sang. Cette phase correspond au syndrome prémenstruel, quand toutes les énergies sont au maximum. 

4. La dernière phase correspond à l’arrivée des règles, le Qi descend alors et mobilise le Sang dans le bassin. Le Sang étant en plénitude, le Qi n’arrive plus à circuler, il pousse alors le Sang vers l’extérieur. Ce moment correspond à l’arrivée des règles.

A chacune de ces phases, le Qi et le Sang sont concernés. Mais également les organes liés, à savoir :

  • le Rein, qui gouverne le Qi et est la base du yin et du yang
  • le Foie, qui fait circuler le Qi et le sang, stocke le Sang et régule son volume circulant
  • la Rate, qui nourrit et produit le Sang
  • le Cœur, qui gouverne le Sang

Un déséquilibre de l’un de ces organes pourra bouleverser la relation entre le Qi et le Sang, et causer des troubles menstruels lors de l’une des phases du cycle. Par exemple, une déficience de l’énergie du Rein peut provoquer des symptômes comme des douleurs pendant les règles, l’absence de menstruations (aménorrhée). Les syndromes prémenstruels peuvent être liés à un déséquilibre du Foie.

L’utérus en médecine chinoise.

L’utérus est l’organe majeur de la féminité. En chinois, il est appelé Bao Gong, qui signifie « Palais du bébé », ou Xue Zang, qui signifie « organe du Sang ». En médecine traditionnelle chinoise, l’utérus est une entité différente qu’en médecine occidentale car il englobe aussi les trompes et les ovaires. Il est responsable des règles, de la fertilité, de la conception, de la grossesse et de l’accouchement. Sa double fonction yang et yin (évacuation du bébé et du sang, stockage du sang et alimentation du fœtus), fait de lui une entrailles curieuse.

L ‘utérus a besoin d’être correctement approvisionné en sang, pour assurer la grossesse, accouchement et les menstruations. Le qi et le sang sont interdépendants l’un de l’autre.
Le sang nourrit le qi. Et le qi contrôle, crée sang et assure sa circulation. Le sang est la base matérielle et le qi la force motrice.

Le rôle des émotions sur le cycle menstruel : 

La colère peut léser le Foie, ce qui va bloquer le qi et entraîner des douleurs lors de règles. Un qi du Foie qui circule mal est la principale cause du syndrome prémenstruel.

Le Cœur communique directement avec l’utérus, par l’intermédiaire du vaisseau bao mai, un choc émotionnel, un stress lié à l’envie de concevoir un enfant, peut perturber les fonctions du Cœur, et entrainer des troubles du cycle et de la fécondité.

Un excès d’émotions (tristesse, chagrin, peur….) peut produire un feu interne, qui peut transformer les liquides organiques en glaires . Ces glaires s’accumulent dans les tissus, les organes, les méridiens et gênent la circulation du qi et le fonctionnement de ces derniers.
Les émotions peuvent perturber le Chong Mai et Ren Mai. L’énergie circule alors à contre-courant, et donc perturbe les règles. Souvent l’abdomen est tendu et douloureux. 

L’hygiène de vie : 

Le tabac, l’alcool, les drogues, une activité sexuelle excessive, de nombreuses grossesses, fausses couches, un excès d’activité physique, le surmenage et les maladies chroniques,
une activité intellectuelle trop intense, sans repos. Toutes ces raisons peuvent perturber le cycle féminin. 

. 

En acupuncture : 

Le thérapeute va établir un bilan énergétique pour mettre en évidence la cause du déséquilibre.
Selon le terrain de la personne, il s’agira de tonifier le ou les organes déficients (tonifier la rate en cas de vide de qi de rate…), nourrir et faire circuler le sang, nourrir le yin, disperser le froid et l’humidité, réchauffer…par la stimulation des points de méridiens, mais aussi donner des conseils d’hygiène de vie.

Souvent il suffit de quelques séances pour rétablir l’équilibre et faire disparaitre les symptômes. 

Article rédigé par:

Dominique

Un commentaire à propos “Cycle féminin en médecine chinoise 

Laisser un commentaire