fbpx

Épuisement maternel

L'épuisement maternel

L’épuisement maternel est un sujet qui me tient à cœur. Tout d’abord parce qu’avant d’être doula et énergéticienne, j’étais éducatrice de l’enfance. Un métier, une vocation où j’avais à cœur d’amener de la douceur aux Mamans si exigences envers elles-mêmes. 

Quand je suis devenue Maman, j’ai entendu à de nombreuses reprises autant de la part de mon entourage que de la part de professionnels de la santé et de l’éducation : « Oui mais pour toi, c’est facile, avec ton bagage d’éducatrice. Tu sais déjà tout! » 

Comment dire que même si oui, j’avais une expérience avec les bébés et des connaissances du développement, ce n’est pas pour autant que je connaissais mon nouveau rôle en tant que mère de cette petite fille-là pour commencer. 

Pourtant, je me suis laissée prendre au jeu, déjà très aux prises de mon perfectionnisme…  Je voulais que tout soit parfait pour ma fille.

Être une Maman parfaite. 

 

C’est à la naissance de mon fils que tout a éclaté. Non je n’étais pas parfaite. Non, je n’étais pas préparée aux nouveaux enjeux que m’amenait le fait d’avoir deux enfants. 

J’ai essayé tant que j’ai pu et je me suis écroulée. Le matin, je n’avais plus envie de me lever. L’idée d’être seule toute la journée avec mes enfants, entre tétées, balades, jeux, lecture, tout en devant jongler entre le ménage, les courses, les repas. C’était trop! Et je ne me suis pas facilitée la tâche car mon perfectionnisme est revenu encore plus fort.

Cela m’angoissait d’avoir l’impression de ne rien contrôler alors j’essayais d’anticiper le contrôle… J’anticipais le plus possible tout en continuant de m’épuiser. Je me suis trouvée nulle plus d’une fois, demandant pardon à mes enfants de ne pas être la Maman dont j’avais rêvé pour eux. 

Jusqu’au jour où le déclic s’est produit. Mes enfants n’avaient pas besoin d’une maison parfaite, ni d’une maman parfaite…

 Ils avaient besoin d’une Maman heureuse et présente pour eux même si cela voulait dire imparfaite.

Même si tout cela en théorie, je le savais déjà, tout à coup cela s’est inscrit dans mon corps, dans mes cellules. 

Depuis, cela a été un vrai chemin. Grâce à cette expérience, je me connais mieux. J’ai appris à déterminer mes besoins. Je sais désormais sentir dans mon corps les signaux d’alerte quand je vais au-delà de mes limites. Et tout cela est précieux.

J’ai repris confiance en mes compétences en tant que Maman même s’il m’arrive de douter encore. Mais c’est à chaque fois l’occasion de faire le point et de voir ce qui convient à chacun dans la famille. Souvent cela correspond avec des moments où les besoins de mes enfants ont changé car ils ont grandit. 

C’est parce que je sais combien c’est dur d’être en phase d’épuisement et aussi parce que je sais qu’il est possible de grandir de cette situation, que j’ai à cœur de proposer l’accompagnement « Mère-Veilleuse et Sereine ». Un coaching parental et énergétique spécial Mamans épuisées. 

Si tu te reconnais dans mon témoignage, n’hésites pas à prendre contact avec moi pour un premier contact.

À tout vite! 

Avec ma tendresse, 

Aurélie – Naître Parent 

www.naitreparent.ch

Article rédigé par:

Aurélie

Laisser un commentaire