fbpx

Faut-il éviter les huiles essentielles pendant la grossesse?

Faut-il éviter les huiles essentielles pendant la grossesse?

L’utilisation des huiles essentielles pendant la grossesse est un sujet qui revient régulièrement à mon cabinet…

Mais sont-elles vraiment à éviter lorsqu’on est enceinte ?

Pendant la grossesse, l’utilisation de médicaments allopathiques, y compris ceux vendus sans ordonnance, sont à éviter au maximum. Il en est de même pour les compliments alimentaires, ainsi que les huiles essentielles sans avoir eu l’avis d’un professionnel.

Cependant, concernant les huiles essentielles, une utilisation avisée peut permettre aux futures mamans de soulager les petits maux liés à la grossesse que sont les nausées, les jambes lourdes ou les douleurs dorsales, mais aussi rhume et toux.

Pourquoi les huiles essentielles sont-elles déconseillées aux femmes enceintes ?

C’est souvent par méconnaissance de celles-ci ou par principe de précaution, principe poussé un peu loin à mon avis, que de nombreuses idées reçues circulent quant à l’utilisation des huiles essentielles. Et comme le disent Danièle Festy et Anne Dufour, deux aromathérapeutes reconnues, dans le livre “Quelles huiles essentielles pendant la grossesse ?”:

« Les huiles essentielles ne sont pas dangereuses, elles sont puissantes. Et comme elles sont puissantes, elles peuvent effectivement devenir dangereuses si elles sont mal utilisées. Exactement comme le Doliprane, une voiture, le soleil, l’électricité ou l’eau ».

 

Il faut voir les huiles essentielles, dont la majorité sont inoffensives, comme un remède ponctuel à utiliser avec parcimonie. Il existe néanmoins de vraies précautions à prendre durant la grossesse.

Quelles sont les précautions à prendre pour les futures mamans ?

Il faut être vigilant et bien se renseigner sur les éventuelles contre-indications des huiles essentielles avant tout utilisation, surtout si vous n’avez aucune connaissance à ce sujet. Il va de soi qu’il vaut mieux s’adresser à un professionnel en cas de doute.

D’une manière générale, il faut éviter d’utiliser les huiles essentielles par voie orale durant toute la grossesse ainsi que l’application cutanée sur la zone abdominale. Pour une application sur la peau, il est préférable de diluer les huiles essentielles dans une huile végétale.

La diffusion est aussi une bonne alternative. C’est une approche plus facile si l’on n’est pas très à l’aise avec les huiles essentielles.

Il ne faut pas oublier les hydrolats qui sont plus doux que les huiles essentielles. Il s’agit de l’eau issue de la distillation à la vapeur d’eau des huiles essentielles. Cette eau est chargée en molécules aromatiques mais en concentrations très faibles. Ils ne présentent pas les mêmes contre-indications que les huiles essentielles et sont très efficaces. Leur usage sera plus simple et sans risque.

Et après la grossesse ?

Une fois que bébé est là, si vous allaitez, il vaut mieux vous considérer encore comme une femme enceinte et n’utiliser que les huiles essentielles sans risque. Si bébé est nourri au lait artificiel, toutes les huiles essentielles peuvent être utilisées en respectant les contre-indications propres à chaque huile s’il y en a.

Je vous invite à lire mon autre article « les huiles essentielles durant la grossesse » qui paraîtra prochainement dans lequel je cite toutes les huiles essentielles interdites aux futures mamans.

Je reste à votre disposition si vous avez des questions. Si vous souhaitez approfondir le sujet, j’organise des ateliers spécifiques sur les huiles essentielles et la grossesse.

Article rédigé par:

Armelle

Laisser un commentaire