fbpx

L’école des soignantes

Titre du livre : L’école des soignantes
Auteur : Martin Winkler
Editions : P.O.L. – 2019


 

Le commentaire de Dominique:

Je viens de finir le nouveau livre de Martin Winckler : l’école des soignantes. Ce livre de fiction qui se passe à l’aube des années 2040 nous présente une nouvelle façon de soigner à travers un hôpital bien particulier.

Ici, les soignantes (hé oui ici tout le monde est mis au féminin, les hommes comme les femmes) passent par chaque poste, elles commencent par les soins de base puis se forment dans tous les services, elles progressent peu à peu pour finalement se spécialiser si elles veulent, ou choisir le poste qu’elles veulent.

A la fin de la formation toutes les soignantes ont un salaire égal, quel que soit le travail qu’elles effectuent.

Dans ce centre, on ne soigne pas un organe ou une maladie, on soigne le corps dans son entier. La personne soignée est au cœur des étapes du traitement et décide de son traitement. Elle n’est pas seulement spectatrice de sa thérapie, mais pleinement actrice.

Plusieurs fois par semaines, les apprenantes soignantes ont des séminaires donnés par les soignées-formatrices ayant une expérience personnelle de la situation abordée.

Voici les idées principales que j’ai retenues de ce livre et qui m’ont interpellées. Pour le reste du livre, je reste dubitative à savoir si j’aime ou non. Je ne vais donc pas vous en parler et comme cela si vous voulez le lire je ne spoile pas…  Je préfère ouvrir le débat sur ce que je viens de vous écrire.

J’aime beaucoup la façon dont fonctionne cet hôpital, la façon d’apprendre qui est basée sur la pratique et non par des cours magistraux donnés dans des universités, avec le patient (pardon la soignée) comme actrice principale de sa maladie, qui est capable de juger et de donner son avis sur son corps, sur la façon dont elle veut qu’on la traite et la soigne. Pour moi une telle façon de faire n’est pas utopique, je pense plutôt qu’elle se rapproche de la façon de faire de nos anciens et qu’actuellement le corps médical a perdu de son humanité. Certes les hôpitaux actuels ont de bons résultats, mais combien de patients se plaignent que leurs besoins de base ont été bafoués ? Combien de patients ne savent même pas de quoi ils souffrent ? A combien de patients demande t’on en leur avis en leurs donnant tous les paramètres sur le choix de leurs interventions, médicaments… ?

Et vous, qu’en pensez-vous ? Quelles sont vos expériences vécues ? Qu’auriez-vous aimés ? Je laisse le débat ouvert.

Je finis par une phrase tirée du livre :

« Pour me soigner au mieux, physiquement, moralement et émotionnellement, tu mettras en œuvre ton savoir, ton savoir-faire, ton intelligence et ton humanité en prenant garde, en tout temps, à ne pas me nuire ».

Lu et recommandé par:

Dominique

Laisser un commentaire